Listing actualités
  • Publié le : 9 août 2019

Chez les sportifs, le corps est énormément sollicité. Il faut donc s’alimenter convenablement pour lui délivrer les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. La nutrition sportive doit contenir une quantité équilibrée de vitamines et de minéraux. On parle souvent des 13 vitamines, mais lesquelles d’entre elles sont prioritaires ? Suivez le guide.

Ce que vous devez savoir sur les vitamines dans la nutrition sportive

Les vitamines sont soit liposolubles, soit hydrosolubles.

Les vitamines liposolubles ont besoin de lipides pour accomplir leurs fonctions. Elles sont donc absorbées avec les acides gras, notamment les oméga 3. C’est le cas des vitamines A, D, E et K.

Les vitamines hydrosolubles comme leur qualification l’indique, sont solubles dans l’eau. C’est le cas des vitamines B : B1, B2, B3, B5, B6, B9 et B12. La vitamine C est aussi hydrosoluble. Les vitamines hydrosolubles demeurent moins longtemps dans l’organisme que les vitamines liposolubles.

La transformation des acides gras, des glucides et des protides en énergie pendant l’effort figure parmi leurs rôles. On constate alors que les acides gras sont très importants dans la nutrition du sportif.

Les acides gras, éléments bénéfiques pour le sportif

Concernant les acides gras, on parle souvent de l’oméga 3. La consommation régulière de cet acide gras améliore la performance musculaire des individus, leur apporte de la force et de l’énergie, ce qui augmente ainsi la résistance à la fatigue du sportif. En outre, l’oméga 3 est bénéfique pour le système nerveux, pour la circulation sanguine et aussi pour le cœur. Enfin, il contribue aussi au développement osseux.

D’après les neurologues, les acides gras de l’oméga 3 permettent d’augmenter la lipolyse. Il s’agit d’une hormone très particulière qui est capable de transformer les graisses en énergie vitale. Elle transforme donc les graisses en masse musculaire et en énergie. Elle empêche les courbatures de se former en cas d’ultimes fatigues. Puis, elle accélère le développement musculaire et neuromusculaire.

Pour la pratique de la musculation, l’acide gras est un atout non-négligeable à la récupération. Pour les autres disciplines comme le basket-ball ou le football, les sportifs ont besoin de force et d’endurance. Les acides gras se présentent donc comme étant des soutiens nutritionnels qui permettent aux sportifs d’être plus résistants à la fatigue musculaire. Ils préviennent contre les inflammations musculaires et d’autres maux causés par la fatigue.

Enfin, les oméga 3 permettent d’abaisser la pression artérielle et fluidifient le sang qui circule dans le corps. Cela permet donc une circulation sanguine correcte ainsi qu’une bonne oxygénation du système nerveux.

Des minéraux pour compléter le régime

Il n’est pas nécessaire d’absorber des vitamines en excès. L’apport en vitamines doit être bien maîtrisé, mais il est nécessaire de compléter cet apport avec des sels minéraux. Le sportif a, par exemple, besoin de fer pour maintenir la robustesse des os. Le magnésium et le calcium contribuent également à la solidité des os tout en optimisant les performances cardiaques du sportif. Grâce au sodium et au potassium, les fluides circulent sans peine dans l’organisme. Les muscles peuvent alors se contracter sans problème.

Toutes ces substances se trouvent dans les fruits et légumes, mais aussi dans les céréales, les oléagineux et autres. En résumé, le mieux serait de varier et d’équilibrer son alimentation pour préserver sa santé !