Listing actualités
  • Publié le : 2 mars 2020

L’hiver et son cortège de rhumes, grippes, bronchites et autres gastroentérites perturbent le quotidien de nombreuses personnes. Il y a cependant des réflexes salvateurs que l’on pourra facilement mettre en place au jour le jour pour lutter contre ces affections.

Une bonne alimentation pour lutter contre les maux de l'hiver

Une alimentation adaptée est un atout imparable pour lutter contre la fatigue hivernale. Il suffit d’écouter son corps qui demande des plats chauds. Cela réchauffe l’organisme et permet une digestion qui demande moins d’effort et consomme moins d’énergie. Des légumes de saison comme la citrouille, la courge ou le potimarron sont par exemple bons pour le corps et les papilles, tout comme la famille des choux qui sont d’excellents alliés pour renforcer le système immunitaire.

Pour le petit-déjeuner, les nutritionnistes recommandent le porridge d’avoine qui est un aliment complet et qui apporte beaucoup d’énergie. On peut aisément l’associer à des fruits secs ou des noix. Mais les fruits frais, comme les agrumes ou le kiwi, sont également importants car ils apportent de la vitamine C qui permet de lutter contre les virus typiques de l’hiver. Cette vitamine se retrouve aussi dans le persil et le brocoli.

Pour le soir, les potages de légumes, auxquels on ajoute des graines germées de poireau ou de fenouil renforcent l’organisme et aide à passer une bonne nuit. Les produits de la ruche (miel, pollen, gelée royale, propolis) sont également idéals pour stimuler le système immunitaire. Attention cependant à toujours vérifier les éventuelles contre-indications et réactions allergiques.

Les oméga 3, un réflexe santé pour l’hiver

Pendant l’hiver consommer des aliments riches en oméga 3 est intéressant car ces acides gras aident à renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Les poissons gras comme les anchois, le hareng, le saumon, la sardine ou le maquereau en contiennent en quantité appréciable, tout comme les graines de lin, l’huile de colza et les fruits à coques (pistaches, noix de cajou, noix de Pécan, noix du Brésil…). Les oméga 3 participent aussi à la thermogenèse qui régule la chaleur corporelle et protège du froid.

Les omégas 3 participent aussi à la lutte de l’organisme contre la dépression saisonnière. Cette affection qui se caractérise par un manque d’énergie et une baisse du moral, est liée à la diminution de luminosité des journées d’automne et d’hiver. Les oméga 3 agissent sur le cerveau pour diminuer le stress et jouent un rôle préventif. Si on n’a pas la possibilité de consommer régulièrement des aliments contenant ces acides gras, on peut suppléer le manque par des compléments alimentaires.

Avant de commencer une cure, il est préférable de demander l’avis de son médecin ou d’un professionnel.