Listing actualités
  • Publié le : 7 octobre 2015
omega 3 alzheimer

L'huile de poisson préviendrait le déclin cognitif dans la maladie d'Alzheimer

Une vaste étude multicentrique américaine (Alzheimer's disease Neuroimaging Initiative) portant sur 819 sujet adultes âgés suggère un effet bénéfique de suppléments d'huile de poisson sur le viellissement cérébral.

117 participants ont rapporté l'utilisation régulière de suppléments d'huile de poisson au début et au cours de l'étude.

Le fonctionnement cognitif et l'atrophie du cerveau des participants ont été évalués par des tests neuropychologiques et des examens de neuroimagerie. Au bout de 3 ans, les individus ont été divisés en 3 groupes: les sujets aux capacités cognitives normales, à troubles cognitifs légers et atteints de la maladie d'Alzheimer.

Résultats des analyses par neuroimagerie:

♦ une association positive significative se révèle entre l'utilisation de suppléments d'huile de poisson et les volumes moyens du cerveau dnas 2 régions cérébrales impliquées dans la mémoire et le raisonnement: le cortex cérébral et l'hippocampe. Ce phénomène conduit à un moindre déclin cognitif chez les patients prenant ces suppléments.

♦ L'auteur principal de cette étude, le Dr. Daiello explique que ces observations devraient inciter à la mise au point détudes évaluant d'une part, les effets à long terme d'huile de poisson ( sous forme de supplément alimentaire) sur le déclin cognitif et , d'autre part, l'influence du bagage génétique de l'individu sur ces effets.

source: Lifespan 2011, august 17. Fish oil's impact on cognition and brain structure identified in new study. ScienceDaily


Le DHA acide docosahéxaénoïque améliore la performance cognitive de la personne âgée

Le DHA (Oméga-3) améliore la mémoire et l'apprentissage chez les patients âgés souffrant de déficit cognitif léger.

L'étude appelée Memory Improvement with DHA Study ou MIDAS, a évalué l'effet d'un traitement oral de DHA (900mg/jour pendant 6 mois) sur des sujets âgés de 55 ans et plus (n=485) et se plaignant de troubles de mémoire avérés ou non.

Les résultats publiés dans le journal américain Alzheimer's & Dementia en novembre 2010 confirment que:

♦ de faibles niveaux de DHA étaient associés à un déclin cognitif chez les personnes âgées et,

♦ des niveaux élevés de DHA aident à réduire le risque de maladie d'Alzheimer

Cependant, une autre étude parue dans le même journal indique que le DHA n'a pas d'effets sur des patients Alzheimer. L'auteur principal de l'étude a déclaré cependant que que les résultats publiés auraient été probablement différents si les sujets avaient été traités plus précocément.

On peut donc en déduire qu'une démarche de prévention dès 50 ans est le meilleur moyen pour prévenir l'apparition de troubles de la mémoire.


Un fort taux d'Oméga-3 est associé à un faible taux de mortalité, en particulier par accident cardiovasculaire

Etude du Dr Mozaffarian de Harvard School of public health

Ann Intern Med. 2013 Apr 2;158(7):515-25. doi: 10.7326/0003-4819-158-7-201304020-00003.

Harvard School of Public Health, 665 Huntington Avenue, Boston, MA 02115, USA. dmozaffa@hsph.harvard.edu

Sujet: Etude des taux en acides gras Oméga-3 EPA, DHA et totaux et leurs corrélations avec le niveau de mortalité et ses causes chez les personnes âgées: étude de cohorte sur 2692 adultes américains, venant de 4 états différents, âgées de 65 ans +- 5ans et en bonne santé.

Les Mesures: Les niveaux d'acide gras Oméga-3 ainsi que les facteurs de risques de maladies cardiovasculaires ont été mesurés en 1992 et suivis jusqu'en 2008.

Les Conclusions: Un taux élevé d'oméga-3 sanguin est associé à un faible taux de mortalité, et en particulier par accident cardiovasculaire chez les personnes âgées.

D’après les résultats, les chercheurs ont constaté que les trois acides gras à longues chaînes, individuellement et combinés, étaient associés à un risque significativement plus faible de mortalité.

- L'acide docosahexaénoïque (DHA) est plus fortement lié à une baisse de 40% du risque de décès par maladie coronarienne, en particulier par arythmie,
- L'acide eicosapentaénoïque (EPA) est relié à un risque plus faible d’infarctus du myocarde,
- L'acide docosapentanoïque (DPA) a été plus fortement associé à un moindre risque de décès par accident vasculaire cérébral.

Et dans l'ensemble, les participants à l'étude qui avaient les plus hauts taux de ces trois acides gras avaient un risque de mortalité 27% plus faible, toutes causes confondues

Le Dr Dariush Mozaffarian, co-auteur de ces travaux, explique que "La consommation de poissons riches en acides gras oméga-3 est considérée depuis longtemps comme une nourriture saine mais peu de recherches avaient évalué jusqu'alors les effets bénéfiques de ces acides gras sur la santé d'adultes plus âgés. De plus, les résultats confirment l'importance de niveaux suffisants d'oméga-3 sanguins pour la santé cardiovasculaire et laissent penser que ces bienfaits pourraient prolonger la durée de vie".


Système cardiovasculaire 

Etude de cohorte sur la santé cardiovasculaire des personnes âgées : étude de l'incidence du taux d'oméga-3 à longue chaine circulant et l'insuffisance cardiaque congestive chez les personnes âgées.

   2011 Aug 2;155(3):160-70. doi: 10.7326/0003-4819-155-3-201108020-00006

Mozaffarian D, Lemaitre RN, King IB, Song X, Spiegelman D, Sacks FM, Rimm EB, Siscovick DS.

Sujet: Circulation des AGPI à longue chaine Oméga-3 et incidence sur l'insuffisance cardiaque congestive chez les séniors: une étude de cohorte

Conclusion: Les concentrations en AGPI à longue chaine Oméga-3 circulant sont associés à une plus faible incidence sur l'insuffisance cardiaque congestive chez les personnes âgées.