Listing actualités
  • Publié le : 23 mars 2016
Bienfaits des Oméga-3 sur les articulations - Lysi France

Inflammation et problèmes articulaires

L'inflammation joue un grand rôle dans de nombreux états pathologiques allant de l'allergie aux maladies cardiovasculaires, en passant par les maladies neuro-dégénératives, sans oublier les pathologies des articulations.

L'inflammation est une réponse de l'organisme à une menace ou une agression d'origine physique, chimique ou la conséquence d'une infection.

Elle peut être également provoquée par une réaction immunitaire.


Cas des arthrites et des polyarthrites rhumatoïdes PR

Elles se caractérisent par des articulations gonflées, douloureuses, rouges, chaudes et impotentes ainsi que par des raideurs matinales.

Les lésions engendrées par la PR affectent essentiellement le cartilage et la synoviale.

Au niveau du cartilage, on observe une destruction progressive des chondrocytes (cellules cartilagineuses) qui sont remplacées par du tissu fibreux. La synoviale est la membrane qui tapisse les surfaces articulaires. Elle devient hypervascularisée et subit 2 types d'agressions:

une réponse immunitaire avec des infiltrats de lymphocytes B mais surtout de macrophages et lymphocytes T, avec les cytokines sécrétées par ces cellules, essentiellement TNF-a ( tumor necrosis factor ) et IL-1 (interleukine 1) mais aussi IL-6, IL-8 (Feldmann et Maini 2001)

une réponse inflammatoire avec des infiltrats de macrophages et de polynucléaires neutrophiles, avec les médiateurs libérés par ces cellules: histamine, kinines, sérotonine, prostaglandines et principalement enzymes protéolytiques et radicaux libres (Déon & Al, 2001)

Sous cette double agression, la synoviale formée normalement d'une seule couche de cellules, prolifère, constitant 6 à 10 couches et s'étend comme une tumeur. C'est le pannus qui détruit au cours de son expension capsule articulaire, ligaments, tendons, os et cartilages. (Yamanishi et Firestein 2001)

Le viellissement entraine une augmentation des cytokines pro-inflammatoires, qui contribuent à la progression de nombreuses maladies dégénératives comme la PR (Van der Meide & Al, 1996)

Un consensus croissant parmi les scientifiques est que les troubles courants tels que l'athérosclérose, le cancer du colon ou la maladie d'Alzheimer, sont tous causés en partie par un état inflammatoire chronique.

De manière générale, il est admis que l'EPA joue un rôle inhibiteur sur l'hydrolyse des phospholipides membranaires et donc inhibe la libération de l'acide arachidonique qui est le principal vecteur impliqué dans les réactions immunitaires et inflammatoires. (Neutralica Heathcare institute, les AGPI).

L'EPA intervient également comme inhibiteur de la transformation, par la cyclooxygénase (COX), de l'acide arachidonique en Thromboxane A2 et en PGE2, très inflammatoires et génératrices de radicaux libres.

⇒ Plus précisemment, des scientifiques ont identifié que le DHA avait la propriété de réduire la production de TNF, IF-1, IF-6 et IF-8 et ainsi de minimiser la réaction inflammatoire et l'agression des articulations. (James & Al, 2000, Watanabe & Al, 2000),

⇒ Un régime alimentaire anti-inflammatoire associé à des suppléments tels que les sels minéraux (Calcium, magnésium) et les huiles de poisson, peuvent aider à contrôler les facteurs de l'inflammation et à réduire le niveau de cytokines pro-inflammatoires. L'acide docosahéxaénoïque DHA est le meilleur complément pour supprimer le TNF-a, IL-1, IL-6, IL-8 (Jeyarajah & Al, 1999; James & Al, 2000, Watanabe & Al, 2000)

⇒ Une étude sur 2 groupes de personnes âgées, l'un en bonne santé et le second regroupant des personnes atteintes de maladies rhumaoïdes, montrent que l'huile de poisson suppriment ces cytokines dangereuses jusqu'à 90% (James & Al, 2000)

Sources des études concernant les Oméga 3 et les problèmes d'articulation :

Deon D, Ahmed S, Tai K, et al. Cross-talk between IL-1 and IL-6 signaling pathways in rheumatoid arthritis synovial fibroblasts. J Immunol. 2001 Nov 1;167(9):5395-403.

van der Meide PH, Schellekens H. Cytokines and the immune response. Biotherapy. 1996;8(3-4):243-9.

James MJ, Gibson RA, Cleland LG. Dietary polyunsaturated fatty acids and inflammatory mediator production. Am J Clin Nutr. 2000 Jan;71(1 Suppl):343S-8S.

Watanabe S, Katagiri K, Onozaki K, et al. Dietary docosahexaenoic acid but not eicosapentaenoic acid suppresses lipopolysaccharide-induced interleukin-1 beta mRNA induction in mouse spleen leukocytes. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. 2000 Mar;62(3):147-52.

Dr Jean Seignalet- l'alimentation ou la 3ème médecine-2004 Coll Ecologie humaine