Listing actualités
  • Publié le : 21 novembre 2015

Entre l'Islande et la pêche à la morue, c'est une histoire multi-centenaire. Chaque année, pour faire honneur à cette activité qui a tant apporté à leur île, les Islandais fêtent la mer. L’évènement se déroule mi-juin et permet de rappeler à tous les citoyens l’importance des eaux froides de l’Atlantique Nord. V2ritable berceau de la pêche à la morue, l'Islande est fort logiquement devenu la première source pour la production de l’huile de foie de morue.

La morue, une richesse islandaise

En Islande, la morue n’est pas qu’une question de nourriture: elle jour un rôle majeur d’ordre économique. La pêche à la morue dans ce pays est une des industries de pêche les plus rentables dans le monde. Sur le marché international, 85 % de la morue provient de l’Islande. Avec une exportation annuelle qui frôle les 2 milliards de dollars, l’exploitation et la pêche de la morue constituent bien sûr une des principales sources de revenu du pays.
Pour la petite histoire, ce n’est pas par hasard si l’Islande est devenu le dernier sanctuaire de la morue. Pour le devenir, le pays s’est battu, d'abord pour obtenir son indépendance, puis pour instaurer une politique qui a permis de repousser tous les pêcheurs étrangers de ses côtes. Une stratégie qui provoqua forcément des tensions internationales: l'enjeu économique était majeur et le "droit de propriété" des zones maritimes est toujours un sujet délicat...

La morue, une source de bien-être

Ce n’est pas pour rien que la morue pêchée en Islande est très prisée. Il est désormais de notoriété publique que l’huile de foie de morue a des vertus bienfaisantes pour notre organisme. Elle est un puissant antioxydant et provoque des actions bénéfiques sur la peau. Sa richesse en oméga 3 permet de prévenir contre les maladies cardio-vasculaires. Ainsi, une cure régulière à base d’huile de foie de morue est donc conseillée, soit une moyenne de deux grammes par jour.

Tags: