Listing actualités
  • Publié le : 26 mars 2020
omega 3 complet alimentaire

Le système immunitaire se charge de défendre l’organisme des agents pathogènes. Ces « menaces » peuvent être de 3 ordres : des microbes (virus, bactéries, champignons, parasites...), des cellules devenues cancéreuses ou un corps étranger (une écharde, un organe greffé...).

Le système immunitaire, ce sont: des cellules (globules blancs…) et des organes spécialisés (thymus, moelle osseuse, rate, amygdales, ganglions lymphatiques...)  qui travaillent ensemble pour protéger le corps contre les infections et les maladies. Voyons comment renforcer ces défenses naturelles...

Quelles habitudes contribuent à renforcer nos défenses ?

Bien que cette immunité s’affaiblisse avec l’âge ou certaines maladies, certaines habitudes de vie ont un rapport direct avec la réponse immunitaire : 

* L’alimentation
* Le tabagisme
* Le sommeil
* L’activité physique
* Le degré de stress
* La qualité des relations humaines
 
Une alimentation saine est essentielle pour donner un coup de pouce à nos défenses naturelles. Les conseils qui suivent sont particulièrement adaptés aux personnes âgées et aux enfants.

Alimentation & système immunitaire : quelle influence ?

Une alimentation saine doit comprendre des portions suffisantes de  de fruits, légumes, protéines et de graisses insaturées.

Un déséquilibre alimentaire  peut se traduire par un déficit en calories et protéines, une carence en micronutriments et/ou un manque de vitamines et minéraux.

Même si nous faisons attention à notre alimentation, il n’est pas rare, surtout à la sortie de l’hiver, de se retrouver avec des déséquilibres physiologiques.
Quelle est l’importance des vitamines pour le système immunitaire ?
Les vitamines A et D ont fait l’objet de recherches ces dernières années, en raison de leur importante influence sur le système immunitaire.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2906676/

La vitamine A

La vitamine A est impliquée directement dans la réponse immunitaire grâce à ses propriétés anti-inflammatoires: elle y joue un rôle régulateur afin de ralentir la réponse inflammatoire.

Son rôle est également central pour le développement et la différenciation des globules blancs, tels que les lymphocytes, lesquels sont indispensables à la réponse immunitaire 7.
Enfin, Ce sont la peau et les muqueuses qui constituent la première ligne de défense du corps humain contre les infections, et leur intégrité est préservée par la vitamine A.

La vitamine A aurait un effet thérapeutique avéré dans le traitement de diverses maladies infectieuses.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6162863/

La vitamine D

La vitamine D est synthétisée par le corps grâce au rayonnement UVB du soleil. Lorsque l’exposition a été insuffisante comme à la sortie de l’hiver, la vitamine D doit être apportée par l’alimentation, notamment les poissons.

Selon l’étude SU.VI.MAX, 74 % des hommes et 78 % des femmes entre 35 et 65 ans souffriraient de déficit en vitamine D, 14 % de carence (18).

Des chiffres plus récents de 2007 confirment la prévalence de ces déficits : 80 % des adultes manquent de vitamine D, dont 42 % présentent un déficit modéré à sévère (19). Il est donc important de se supplémenter en vitamine D.

de nombresues études scientifiques attestent que la vitamine D joue un rôle majeur dans la formation, l’activation et la régulation du système immunitaire.

Source : https://www.vitamined.net/effets-de-la-vitamine-d/vitamine-d-et-systeme-...

Une augmentation des niveaux de vitamine D avec des compléments alimentaires pourrait donc améliorer la réponse immunitaire.

Les oméga 3

Les oméga-3 présentent différents effets bénéfiques sur notre santé mais restons sur le thème de l’immunité. De nombreux travaux ont mis en évidence une action anti-inflammatoire des oméga-3. Ils empêcheraient le système immunitaire, et en particulier les lymphocytes T d'endommager les tissus. Par ailleurs, une étude récente, publiée dans Journal of Leukocyte Biology, a souligné un nouveau rôle de ces précieux acides gras, qui viendraient renforcer le système immunitaire.

Pour leurs expériences, l'équipe de recherche de la Michigan State University aux États-Unis a utilisé deux groupes de souris. Pendant cinq semaines, un groupe a reçu de l'huile de poisson riche en Omega 3 en complément alimentaire et pas l'autre. Les auteurs ont ensuite comparé des échantillons sanguins provenant de ces deux groupes. Ils ont montré que les souris ayant reçu de l'huile de poisson produisaient plus de lymphocytes B, c'est-à-dire de globules blancs spécialisés dans la production d'anticorps. Cette propriété des oméga-3 aiderait donc notre organisme à lutter contre les infections.

Ainsi, les oméga-3 contenus dans l'huile de poisson auraient deux effets complémentaires sur notre système immunitaire. D'une part ils limiteraient l'hyperactivité des lymphocytes T afin d'éviter les risques d'inflammation, et d'autre part ils amélioreraient la production de lymphocytes B pour mieux lutter contre les infections.

Conclusion

L'huile de poisson n'est pas un produit miracle mais de nombreuses études montrent qu'elle pourrait être un précieux allié de notre santé. L’huile de foie de morue notamment propose naturellement un excellent complexe d’omega 3, de Vitamine D et de vitamine A.

Nos grands-mères ne s’étaient pas trompées!